Site logo

SDIS DE GOURZE

Service de Défense Incendie et Secours

Le détecteur multigaz

Quand autoriser les sapeurs-pompiers à travailler sans protection respiratoire?

Quand autoriser les habitants à retourner dans leur appartement en toute sécurité?

Pour répondre à ces questions et aider à la prise de décision, tous les véhicules type tonne-pompe du canton ont été équipés d'un détecteur multigaz. Ces détecteurs mesure dans l'air la concentration d'oxygène (O2), la concentration en monoxyde de carbone (CO) et celles des gaz explosible comme le méthane (CH4).


Oxygène
L'oxygène est le gaz permettant la vie sur terre et représente normalement le 21% de l'air. Pour des valeurs comprises entre 19 à 21 %, il y a aucun symptôme. En dessous de 17% commencent les problèmes d'asphyxie pouvant conduire à des problèmes respiratoires, puis des malaises et la mort. Si un excès d'oxygène peut avoir un effet euphorisant, de hautes concentrations génèrent la destruction des tissus conduisant aussi à la mort.

Les seuils:
Alarme 1 à 17% d'oxygène soit un manque nécessitant la protection respiratoire
Alarme 2 à 23% d'oxygène soit un excès anormal

Le monoxyde de carbone

Le CO est un gaz toxique provenant d'une combustion incomplète (situation fréquence lors d'un incendie). Le CO se fixe sur l'hémoglobine des globules rouges et empêche ainsi ces derniers de transporter l'oxygène de nos poumons vers nos différents organes d'où un phénomène d'asphyxie. Les symptômes précurseurs sont des maux de tête, une accélération du coeur puis commencent les malaises avant l'évanouissement.
Comme il n'a pas d'odeur et qu'il est invisible à l'oeil, seul un appareil de mesures permet de donner l'alarme.

Les seuils:
Jusqu'à 30ppm de CO, il n'y a pas de danger pour la santé des personnes
A partir de 50ppm, il nécessaire d'effectuer une évacuation pour une ventilation des lieux.
Dès 100ppm, la protection respiratoire est indispensable pour les sapeurs-pompiers et l'évacuation des personnes obligatoires


Les dangers d'explosion

Un gaz ne peut exploser que dans des proportions précises entre ce dernier et l'oxygène de l'air. En dessous d'une certaine concentration de gaz (LIE = limite inférieure d'explosibilité), il n'y a pas assez de gaz pour une explosion. Dès une concentration élevée en gaz dans l'air (LSE = limite supérieure d'explosibilité), il n'y a plus assez d'oxygène pour permettre la combustion du gaz. En résumé, l'explosion ne peut avoir lieu qu'entre la valeur LIE et LSE.
Chaque gaz explosif a ses propres valeurs de LIE et LSE. Le méthane (CH4) est le gaz permettant l'étalonnage des appareils multigaz tout en garantissant un maximum de sécurité par rapport à la LIE de différentes substances explosives.

Les seuils:
Alarme 1 à 10% de la concentration LIE du méthane.
Alarme 2 à 20% de la concentration LIE du méthane.

Pour les spécialistes, voici un abaque avec différentes substances où en vert le risque d'explosion est nul, en jaune le risque est faible (pour une explosion, l'oxygène doit aussi être très faible), en orange le risque est moyen et en rouge le risque est fort.