Site logo

SDIS DE GOURZE

Service de Défense Incendie et Secours

Suite à la fusion des corps de la région, des archives amusantes ont été découvertes. Voici par commune, les éléments portés à notre connaissance qui rappelleront des souvenirs à certains et amuseront certainement les autres.


Cully

Riex

Forel

St-Saphorin

Un grand merci à ceux qui nous ont fait
parvenir ces documents ou informations.


Un pittoresque rapport de pompiers


Voici le rapport qu’un commandant de pompiers adressait au préfet au sujet d’un incendie survenu dans une commune de M…., le 18 mai 1837.

Nous en avons respecté le style et l’orthographe.

Monsieur le préfet,
Hier, la nuit étant venue, comme d’habitude vers le soir, j’ai été me coucher et me reposer dans le sein du sommeil, quand je fus réveillé en cerceau par dé cris qui criait : ô feu. Devinant tout de suite qui s’agissé d’un incendie qui brûlait, je me suis levez et j’ai aperçu une lueur incandescente du coté de la grange à Pignand. Ossitôt, j’ai fait battre le rappel, par les clairon de la commune et je me suis réuni avec mes hommes pour marché à la rencontre du sinistre.
Arrivé sur les lieux, j’ai senti le besoin de ferre dans un coin, l’appel de chacun et j’ai vu que nous étions tousse complet. Malheureusement, dans la précipitation et la rapidité, nous avions oublié notre pompe et nous ont été obligez de prendre l’eau avec des sots, sur le conseil de monsieur le syndic qui était dans la mare qui sentait mauvais, ce qui m’a rendu malade, et quand il n’y a plus rien eu é brûler, le feu a été étain. Alors j’ai allocutionné mes hommes en les remerciant pour le courage qu’ils ont montré en cette circonstance, car sans eux, les femmes qui occupé la maison serét des truites.
Nous avons cependant à déploré la mort du cochon à François qui a étez écrasé sans qu’il ait pu dire comment.
Je certifie l’equesaquetitude de ce rapport en foie de quoi je cygne,

J. BAUDREROCHAT
Commandan des pompiers.

Paru sur la « Feuille du Jorat » au printemps 1994 éditée par l’Association Jorat, souviens-toi et les amis du patois. Exemplaire original chez Rémy Décombaz.